Translate

Pourquoi ce Blog ?

Si tu as la volonté d'y arriver, alors tu y arrivera.
Réapprendre à parler en groupe, à respirer et à reprendre confiance en soi.

Nombre total de pages vues

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Assistante maternelle Animatrice, Guitariste, Médium, Magicienne et Ventriloque, j'ai fais beaucoup d'animation en village de vacance (dans les club enfants de 3 mois à 12 ans). J'ai pas mal voyager. Je vis dans un village tranquille depuis 2005.

Trouble neurologique

La recherche scientifique permet aujourd’hui d’affirmer que les causes essentielles du bégaiement sont biologiques. Les dix dernières années ont été riches en avancées capitales, qui ont confirmé les soupçons.

L’imagerie cérébrale ne cesse de déceler des anomalies physiques, anatomiques, structurelles, dans le cerveau des personnes qui bégaient..., en plus d’anomalies de fonctionnement tel un phénomène d’hypercompensation par activation anarchique de zones dans l’hémisphère opposé à celui du langage, une production excessive de dopamine…

Le bégaiement résulte donc d'une altération neurologique.

De plus, début 2010, on a identifié 4 gènes responsables du bégaiement. Ce n’est qu’un début.

Dans le cerveau des personnes qui bégaient, l’aire de Broca est physiquement endommagée par une lésion (déconnexion fibreuse), l’aire de Wernicke présente des anomalies de fonctionnement.

Ce ne sont que 2 caractéristiques parmi d’autres telles une faiblesse des noyaux gris centraux, une différence anatomique du corps calleux.

Le saviez-vous ? Réaction au stress.

Nous réagissons tous au stress de différentes manières, mais presque tous les bègues ont une chose en commun concernant leur réaction au stress : ils resserrent les muscles de leurs cordes vocales. Ceci explique pourquoi le bégaiement empire lorsqu'un bègue est sous pression.

Changement de nom :

Les bègues ont souvent des difficultés énormes à dire leur propre nom. C'est extrêmement embarrassant et certains bègues ont même demandé à changer leur nom pour un nom qu'ils peuvent prononcer facilement. Une fois que le changement de nom a été approuvé par les autorités, le bègue découvre souvent qu'il peut maintenant facilement prononcer son ancien nom, mais qu'il bloque sévèrement sur son nouveau nom.
Chanter, parler à l'unisson, murmurer.
Les bègues ne bégayent généralement pas quand ils chantent, parlent à l'unisson, murmurent, parlent à un animal familier ou à un petit enfant.
Une approche globale.
Le bégaiement est en effet un phénomène complexe impliquant beaucoup plus que les défauts d'élocution que remarquent généralement les "non-bègues".

Le bégaiement affecte l’ensemble de la personnalité du bègue et inclut des sentiments destructeurs tels que honte, embarras, culpabilité, complexe d'infériorité, frustration et angoisse à l'idée de parler dans certaines circonstances. Le bégaiement englobe aussi des comportements inhabituels tels que respiration irrégulière, fuite du regard et substitution de mots. Ces différents éléments interagissent entre eux, se renforcent les uns les autres et contribuent aux difficultés d’élocution.

Il est donc impératif de prendre chaque élément en compte pour éliminer efficacement le bégaiement.

Le bégaiement peut être comparé à un iceberg : 90% de la masse d'un iceberg est cachée sous la surface de la mer. De la même manière, la majeure partie du bégaiement est dissimulée. Les non-bègues remarquent seulement la partie émergée de l'iceberg (les difficultés d'élocution) et n'ont pas la moindre idée de la souffrance endurée par le bègue sous la surface.